samedi 26 janvier 2008

Marmelade de Kinkan

250 gr de kinkan ( kumquat)
70 grammes de sucre (tensai  ou/ et mizu ame c'est mieux)
200 cl d'eau une pincée de sel
un filet de citron
de la poudre de vanille et de cannelle.

Entailler les kinkans avec l'angle du couteau opposé à sa pointe (forme de couteau typiquement japonaise, mais tous les grands couteaux sont faits comme cela).
Faire une dizaine d'entailles au milieu du fruit sur sa hauteur, le presser légèrement de bas en haut puis retirer les pépins à l'aide d'un cure dent.
Ainsi les fruits garderont leur forme ce qui est plus joli , même dans une marmelade.
Et si vous les voulez confits c'est comme cela qu'il faut procéder.
Mettre le sucre dans 100 cl d'eau puis les fruits à plat et porter à ébullition, réduire le feu et attendre l'évaporation complète jusqu'à ce que cela devienne sirupeux.
Ajouter à ce moment là encore 100 cl d'eau ainsi que les épices et le citron. Ecraser la plupart des kinkans et en laisser quelques uns entiers puis couvrir à feu doux jusqu'à la consistance désirée.
Pour faire une compote on fait revenir les fruits sans leurs pépins dans un peu d'eau , s'ils sont bons on n'a pas besoin de sucre. Une fois bien moelleux on les passe au mixer avec 30 gr de poudre d'amandes .
C'est délicieux avec des muffins au yuzu pour le thé.

Le kinkan est le fruit de l'hiver au Japon, il est connu en Europe sous le nom de Kumquat.



C'est l'agrume qui renferme le plus de vitamine C, aussi il a une place de choix dans le repas de la nouvelle année (o sechi ryouri) dans lequel chaque met offre à l'homme ce dont il aura besoin pour l'année à venir.

1 commentaire:

Yakimono a dit…

Je n'aurai jamais cru que le le Kumquat pouvait être utilisé de cette façon, je garderai cet article dans mes favoris en attendant !