mardi 8 août 2017

Cuisine à l'achillée millefeuille

Par la cuisine , par ce que nous mangeons nous pouvons ressentir la vie qui coule en nous et pour cela le sauvage est le meilleur des ingrédients.
Notre personnalité est infinie à la mesure de toutes les déclinaisons de saveurs qui existent dans le comestible.  Goûter au sauvage c'est plonger dans notre inconnu, dans l'inconnu de ces saveurs  toutes indescriptibles et toutes différentes;
Renouer avec le sauvage c'est se donner la chance de se découvrir, de réveiller nos propres saveurs car  se nourrir c'est comme entamer une danse avec notre nourriture , chaque plat, chaque texture, chaque couleur  va réveiller en nous l'une de nos multiples existantes, va activer l'une de nos fonctions physiques mais aussi psychiques.
Dans son infinie palette de saveurs , le sauvage est fondamental à notre complétude,  aller à la rencontre de toutes ces inconnues, même inconfortables car trop amères ou acides nous trop habitués à la fausse douceur est essentiel à notre identité et à notre vitalité.


L'achillea millefeuille est cette fleur blanche que l'on trouve en été dans toutes les campagnes.
C'est une plante médicinale, sauvage aux bienfaits infinis  et qui se cuisine.
Aujourd'hui deux idées : de ces fleurs fraîches mélangées à de la menthe poivrée on fait une infusion et de ces jeunes pousses un riz aux herbes. 
le goût des pousses ciselées est indescriptible mais aussi mystérieux que cela puisse sembler cela me rappelle le goût des herbes japonaises, à la fois sucrées et amères, et dans le cas de l'Achillée un petit goût de noisette s'y superpose.

Pour l'infusion j'ai simplement recueillis quelques fleurs, un peu de menthe et j'ai versé de l'eau bouillante dessus.
A déguster 10 mn après.

Et pour mon repas de midi :

le riz à l'Achillée: 
- un verre de riz rond complet 
- 2 càs de graines de chanvre 
- 3 pincées de sel 
- 1 poignée de jeunes pousses d'Achillée
- 1 filet d'huile d'olive 

la soupe miso : 
- 250  ml d'eau 
- 1 càs de miso de riz brun 
- 50 g de tofu dur 
- 3 têtes de chou fleur vapeur coupés en petits

les crudités : 
- 1/8 de chou rouge 
- 1/4 de jus de citron 
- 1/2 càc de sirop d'agave 
- sel



j'ai fait du riz complet puis j'ai ciselé l'Achillée j'ai fait revenir à la poêle 5 mn les graines de chanvre avec le sel puis je les ai mixé, j'ai mélangé les herbes et la poudre de chanvre au riz et j'ai ajouté un peu de sel et d'huile d'olive.
A côté j'ai mélangé le miso brun dans l'eau chaude , j'ai coupé le tofu en cubes d'un cm et j'ai ajouté des chou fleurs cuits à la vapeur encore croquants. j'ai fait cuire le tout sans bouillir afin de préserver les nutriments du miso.
Et pour les crudités j'ai coupé finement le chou auquel j'ai ajouté un peu de sel, un filet de citron,  quelques morceaux de pommes et un soupçon de sirop d'agave.








jeudi 27 juillet 2017

Pâtes de Konjaku aux épinards sauce miso

La cuisine shôjin est celle qui permet de nous fondre à notre environnement. Actuellement sous les nuages dans une fraîcheur quelque peu automnale le désir de se réchauffer est bien naturel même si la saison de l'été qui nous porte reste propice à la légèreté . 
Ces pâtes de konjak rafraichissantes à l'oeil et réchauffantes au goût grâce à  l'alchimie du miso et du sésame , vont  également par leur texture et leur  fondant  rassasier profondément le corps et le coeur. 
Ainsi en accord parfait avec la réalité de notre environnement externe et interne nous percevons pleinement la vie qui nous traverse et nous nourrie.

Pour 2 personnes:
1 paquet de konjak spaghettis aux épinards 
1/2 boite de petite  crème soja 
1 càs de purée de noix de cajou 
1/2 càs de miso blanc
2 càs de levure maltée
2 càs de sésame blanc 
sel 
piment d'espelette

Rincer les spaghettis puis les laisser tremper dans l'eau 5 mn, égouter.
Faire toaster le sésame blanc avec 1/10 ème de sel , réserver.
Mélanger le miso avec la crème de soja, la purée de noix de cajou et la levure maltée pour obtenir une sauce fromagère et faire cuire afin de réduire la sauce en crème onctueuse. Si elle est trop liquide on peut aussi ajouter un peu de fécule de maïs.
Ajouter les pâtes et bien réchauffer le tout puis servir en parsemant dessus des graines de sésame ainsi qu'un peu  de piment d'Espelette.


je conseille ces pâtes produites dans la plus pure tradition depuis plusieurs générations par la même famille FUJIMOTO.  Vous pouvez aussi les trouver en nature ou en version plus larges et plus courtes.
En vente à Paris chez Kioko , 42 rue des petits champs.

Une présentation de cet ingrédient par Laure Kié à voir ici :



jeudi 20 juillet 2017

Su nasu - aubergines au vinaigre


Cette semaine une recette d'été qui met à l'honneur un légume de saison et la saveur acide.
Cette saveur principale au printemps comme réactivateur de nos fonctions digestives reste rafraichissante en été tout comme l'amertume à inclure dans la plupart des menus de cette saison.

Pour 2 personnes :

1 aubergine 
20 ml de  vinaigre de riz ou de cidre 
1/2 càc de sucre de cannes blond  non raffiné 
sel 
huile d'olive 
(un paquet de konjak spagettis 
ou un paquet de soumen)




Couper l'aubergine en 2 puis en tranches et à nouveau en bâtonnets de la longueur de l'aubergine.
Mettre une bonne rasade d'huile dans une poêle et faire sauter/ frire les bâtonnets avec un peu de sel.
Quand l'aubergines devient transparente , ajouter un peu de sucre et de vinaigre et rectifier selon le goût.
Ce plat peut être utilisé sur un pain de campagne à l'apéritif  sinon en soumen , ces longues nouilles d'été japonaises de blé auxquelles on peut préférer les soumen soba au sarrasin ou encore mieux le konjak  bourré de protéines et sans calories (en version spaghettis).
On fait cuire les nouilles ou on rince les nouilles de konjak puis on mélange les aubergines ,  un peu de gingembre frais et de sauce soja . S"il fait très chaud on  peut y mettre également  des glaçons dont le bruit et la vue autant que la fraîcheur ravira notre été !

jeudi 16 mars 2017

Plaisir de petit dèj


170 g de farine de riz complet 
80 g de fécule de maïs 
25 de lait de soja
2 càs de purée d'amande blanche 
2 càc de levure en poudre 
vanille en poudre 

Mélanger le sec puis le mouillé, faire reposer 15 mn.
Cuire sur poêle à feu vif 1 mn de chaque côté avec un peu de margarine.
Poser une noix de margarine sur le pancake puis selon ses envies, des tranches de bananes, raisins secs, noix et un trait de sirop d'érable.

mercredi 4 janvier 2017

pâtes aux pois chiches au potimaron


1 petit potimaron 
1 càs de purée de cajou 
4 càs de levure maltée 
1 càc de 4 épices
1 càc de miso brun de riz
de la crème soja liquide
ail en poudre 
sel ( ou mieux sel de riz fermenté)
pâtes de pois chiches pour 2 pers
1/2  branche de curcuma

Couper le potimarron en morceaux et le faire cuire dans un fait tout avec un peu de sel et margarine ( vitaquell pour moi) à couvert pendant 20 mn environ.
Ajouter tous les ingrédients et mixer au bras. Rectifier en ail et sel.
Raper un peu de curcuma frais dessus.




mercredi 21 décembre 2016

Curry vert aux épinards

500 g épinards
1 oignon 
graines de moutarde 
3 cas pâte de curry vinay ( selon)
poudre de curry 
un peu de sucre ( selon)
6 pommes de terre 
1 tofu lacto fermenté nature 
crème soja liquide ou sojami
quelques grains de raisins 
2 càs de picadilly 
1 banane 
1 pomme 
vinaigre 
carottes 
1 clémentine 
cumin 
sel, huile poele
Pour le curry:
Faire revenir les épinards à la vapeur puis les mixer, réserver.
Faire cuire les pommes de terre  à la vapeur ou à l' eau ,  réserver.
Faire sauter les graines de moutardes dans un peu d'huile , ajouter l'oignon, la pâte de curry, poudre + les dés de tofu et les pommes de terre coupées en morceaux.
Verser les épinards, bien mélanger. puis terminer en rectifiant avec poudre, sucre ou sel, crème de soja.
Pour le chutney:
D'une base de picadilly, ajouter dans une casserole une banane et une pomme en morceaux et de vinaigre. laisser refroidir.
Pour la salade:
Rapper les carottes, et assaisonner de cumin en poudre, jus de clémentines , un peu d'huile et sel.
Servir avec quelques grains de raisins blancs.


Tartinade potimaron

500 g de restes  potimarron / butternut / carottes/ protéines 
Ecorces d' 1  citron 
1,5  cas de purée de cajou 
un peu d'huile d'olive 
piment d'espelette

J'avais un sauté fait à partir de 1 oignon revenu , des protéines réhydratées au miso et sauce soja puis sautées à l'huile et des morceaux de potimarrons, butternut et carottes cuits au four avec huile d'olive et herbes de provence.
Il y avait également un peu de sauce légère faite d'un yaourt de soja, un trait de citron ; sel et levure maltée.
De ce reste j'ai rajouté les écorces en morceaux, la purée de cajou, un peu d'huile dans un petit robot puis j'ai mixé le tout .
Servi sur des toast à l'apéro c'est délicieux.